Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Le projet DEL : Development Engagement Lab

Publié le 6 juin 2019 dans Sondages

Sonder les opinions pour mieux saisir les opinions et aspirations des citoyen·ne·s sur les enjeux de solidarité internationale - PHASE 2 : 2019-2024

Le Development Engagement Lab (DEL, 2019-2024) est un projet de recherche visant à mesurer et à analyser comment et pourquoi les citoyen·ne·s s’engagent sur les questions de développement à l’échelle du monde. Par « développement », il faut entendre le développement des pays pauvres mais aussi les Objectifs de développement durable.

DEL s’étale sur cinq années, de 2019 à 2024, et s’appuie sur des données d’enquête principalement quantitatives portant sur les opinions, les ressentis, les valeurs, les connaissances, les attitudes et les comportements du public dans 4 pays : en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

DEL sert à nourrir les stratégies de communication et d’influence des acteurs du développement (ONG de développement, Fondations, think tanks, ministères et institutions publiques, etc. ), en permettant de mieux connaître et comprendre les citoyen·ne·s.

En France, DEL est porté par Focus 2030 qui se charge de co-construire les contenus des différentes phases du sondage, puis d’analyser et de diffuser les données recueillies dans le cadre de l’étude. Il peut s’agir de données concernant la France, mais aussi d’analyses comparatives avec les trois autres pays (Royaume-Uni, Allemagne et États-Unis) concernés par DEL.

DEL est dirigé par la professeure Jennifer Hudson du University College London et le professeur David Hudson de l’Université de Birmingham. Ce projet porté par UCL et Birmingham University est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Le projet DEL repose sur trois types d’enquête différents. Les échantillons d’enquêtés mentionnés ci-dessous concernent la France.

  • Le Tracker : pour mesurer l’évolution des réponses dans les quatre pays de DEL (France, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis). 10 questions identiques sont posées trois fois par an pendant cinq ans à un échantillon d’environ 2000 répondant·e·s, et une fois par an à un échantillon d’environ 6000 répondant·e·s.
  • Le Sandbox : pour mesurer des opinions relatives à des thématiques particulières à chacun des quatre pays concernés par DEL (en l’occurrence la France). 30 questions, renouvelées à chaque sondage, sont posées deux fois par an à un échantillon d’environ 2000 répondant·e·s.
  • Le Panel : pour mesurer des opinions portant sur des sujets communs aux quatre pays de DEL (France, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis). 60 questions renouvelées à chaque panel sont posées une fois par an à un échantillon d’environ 6000 répondant·e·s.

Méthodologie de l’enquête

YouGov : l’institut de sondage en charge de l’enquête AAT

L’enquête Aid Attitudes Tracker (AAT, 2013-20) est réalisée par l’institut de sondage YouGov dans les quatre pays concernés par l’étude : France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis.

YouGov est un cabinet d’études de marché fondé en 2000 au Royaume-Uni, comprenant 31 bureaux dans 21 pays dont la France depuis novembre 2011. YouGov dispose d’un panel de 5 millions de personnes à travers 28 pays, de tout âge, genre et groupes sociaux-économiques. Ce panel permet de constituer des échantillons représentatifs des populations nationales. En France, le panel de YouGov comprend près de 175 000 personnes. En savoir plus ici.

Méthode de l’enquête

YouGov mène ses enquêtes en ligne en utilisant un système appelé « échantillonnage actif » pour la très grande majorité de ses activités, y compris toutes les activités de recherche nationales et régionales. L’accent est toujours mis sur la qualité de l’échantillon plutôt que sur le nombre de répondant·e·s.

Lors de l’utilisation de l’« échantillonnage actif », des restrictions sont mises en place pour garantir que seules les personnes contactées sont autorisées à participer. Cela signifie que toutes les personnes qui répondent aux sondages YouGov sont sélectionnées par YouGov, à partir du panel de répondant·e·s enregistré·e·s, et que seul·e·s celles et ceux qui sont sélectionné·e·s à partir de ce panel sont autorisé·e·s à participer au sondage.

Pour représenter la population française selon la méthode des quotas, l’institut YouGov s’appuie sur les données socio-démographiques recueillies et publiées par l’INSEE.

L’échantillon utilisé à chaque vague d’enquête tient compte des catégories socio-démographiques suivantes :
- l’âge
- le genre
- la région d’habitation
- le niveau de revenus annuels
- le niveau d’éducation
Les membres du panel sont recrutés selon diverses sources, notamment par le biais de publicités classiques et de partenariats stratégiques organisés sur un large éventail de sites web.

Qui sont les répondants qui participent aux sondages YouGov ?

Lorsqu’un nouveau répondant est recruté dans le panel, de nombreuses informations socio-démographiques sont enregistrées à partir d’une enquête.
Les répondant·e·s recruté·e·s dans un panel disposent d’un identifiant et d’un mot de passe ; ils ne peuvent répondre qu’une seule fois à chaque enquête en ligne.

(plus de détails ci-après sur les profil socio-démographiques des répondant·e·s)

L’analyse des données

Une fois l’enquête terminée, les données finales sont ensuite pondérées statistiquement selon le profil national de tous les adultes de 18 ans et plus (y compris les personnes sans accès à Internet). La pondération est réalisée par âge, sexe, classe sociale, région, niveau d’éducation, vote des sondé·e·s lors des élections précédentes et orientation politique.

L’« échantillonnage actif » garantit que les bon·ne·s répondant·e·s sont représenté·e·s dans les bonnes proportions. En combinaison avec une pondération statistique, cet échantillonnage garantit des résultats représentatifs de l’ensemble de la population du pays en question (y compris ceux qui n’ont pas accès à internet).

La rémunération du sondage en ligne

En répondant à des sondages sur YouGov, les utilisateurs gagnent des « points YouGov ». En fonction de la taille du sondage, le fait de participer à 10 ou 15 enquêtes différentes permet de gagner environ 400 points. 5000 points ont une valeur approximative de 56€ (50£). Il faut atteindre 5000 points minimum avant d’espérer toucher une quelconque rémunération.

Marge d’erreur

La marge d’erreur retenue pour les enquêtes de DEL (entre 2000 et 6000 répondants) est de ± 2%.

Profil socio-démographique des français·e·s retenu pour le projet DEL

Ci-dessous, les pourcentages socio-démographiques retenus par les différentes vagues d’enquête de DEL.

Pour contacter DEL


Lire aussi

En savoir plus sur le projet DEL - Development Engagement Lab Pour suivre le projet DEL sur Twitter