Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Les Objectifs de développement durable (ODD) : quel portage politique en Espagne ?

Publié le 31 mai 2019 dans Faits et chiffres

L’Espagne, aux côtés d’autres membres de la communauté internationale, s’est engagée a élaborer des politiques publiques et à mobiliser des ressources pour contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. Trois ans après l’adoption de cette feuille de route par les Nations unies, dans quelle mesure les institutions espagnoles ont-elles soutenu l’Agenda 2030 ?

Nous avons pris « le nombre de mentions du terme Objectifs de développement durable sur les pages web des différentes institutions espagnoles » comme indicateur du niveau d’appropriation de l’Agenda 2030. On peut observer des différences significatives entre les ministères, les chambres législatives, et les administrations autonomes et municipales.

Le gouvernement socialiste du président Pedro Sánchez, depuis son arrivée au pouvoir en juin 2018, a positionné l’Agenda 2030 parmi les priorités de sa politique étrangère. Avec la récente nomination de la Haute commissaire à l’Agenda 2030, Cristina Gallach, et avec le lancement du plan d’actions pour le développement durable présenté à New York en juillet 2018, l’Espagne souhaite contribuer de façon significative à l’atteinte des ODD. Le Ministère des affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération (Ministerio de Asuntos Exteriores, Unión Europea y Cooperación - MAEUEC), chargé de la définition et de la mise en place de la politique de coopération pour le développement, a à sa disposition (environ 25% d’) un des instruments financiers les plus efficaces pour atteindre les ODD : l’aide publique au développement (APD). Ainsi, on observe que le MAEUEC, si nous additionnons le nombre de références aux ODD sur ses pages web et sur celles de son agence de coopération (AECID), est le ministère qui mentionne le plus les ODD avec un total de 3981 occurrences.

La présence des ODD sur la page web des autres ministères - qui gèrent un grande partie de l’APD, le Ministère des finances (45% de l’APD espagnole vs. 2 occurences) et le Ministère de l’économie et des entreprises (17% de l’APD vs. 7 références) - est pratiquement inexistante. En revanche, les ODD sont sur-mentionnés sur les pages web d’autres institutions étatiques comme les Cours générales (7 500 occurences) les administrations autonomes et municipales comme la Junta de Andalucía ou les mairies de Madrid et Barcelone.


Lire aussi

Objectifs de développement durable : quel portage politique en France ?