Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

53% des français "engagés" en faveur d’une augmentation de l’aide au développement

Publié le 1er août 2018 dans Sondages

Quel que soit le degré d’engagement, quel que soit la pratique d’engagement (pétition, don, manifestation, réseaux sociaux, etc.) ou quel qu’en soit la fréquence, toute action d’engagement modifie drastiquement le regard des français sur la solidarité internationale.

L’engagement est un facteur majeur dans la fabrication des opinions en faveur du développement des pays pauvres.

En conséquence, en matière de développement, inciter à l’engagement, même timidement, n’est jamais vain.

Chacune des invitations à s’engager émanant par exemple des ONG, apporte des bénéfices perceptibles en termes de sensibilisation mais aussi de connaissance des enjeux de développement.

Ainsi, 53% des français dits "engagés" sont favorables à une augmentation de l’aide publique au développement, contre 11% des citoyens complètement désengagés.

Les formes d’engagement ont également un effet notoire quant à la connaissance des enjeux, c’est à dire à la capacité de se faire une opinion sur le développement. Ainsi, parmi les français "engagés", seuls 4% n’ont pas d’opinion quant à la pertinence d’augmenter l’aide au développement, contre 24% des citoyens "totalement désengagés".

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker

A lire également