Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

La pauvreté serait-elle "sexiste" ?

Publié le 14 décembre 2018 dans Sondages

Une majorité des français (53%) considère que la pauvreté (entendue au sens général) est « sexiste », c’est à dire que la pauvreté positionne les femmes dans une situation d’inégalité par rapport aux hommes. Seuls 8% des français s’opposent à ce constat.

En revanche, cette question recueille un pourcentage élevé de « je ne sais pas » (18%). Ce chiffre associé aux 21% des français qui ne sont ni d’accord ni pas d’accord avec cet énoncé, impose de relativiser ces résultats.

En creux, l’opinion dominante laissent supposer que les femmes sont davantage victimes que les hommes de la pauvreté.

A peu de chose près, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à considérer que la « pauvreté est sexiste ».

Même si ce constat est majoritairement partagé quelle que soit l’orientation politique, les sympathisants de gauche sont un peu plus nombreux que les sympathisants de droite et du centre à penser que la pauvreté est sexiste.

L’âge est le facteur le plus discriminant autour de cette opinion. Les moins de 50 ans sont nettement plus nombreux que leurs aînés à ne pas avoir d’opinion sur cette question, et sont surtout moins nombreux à reconnaitre le caractère sexiste de la pauvreté.

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker Baromètre de la Solidarité Internationale n°3 : Perception des français sur l’égalité entre les sexes, en France et dans les pays en développement