Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Les acteurs les mieux placés pour fournir une aide efficace

Publié le 25 juillet 2018 dans Sondages

Lorsque les français sont interrogés sur qui doit en priorité venir en aide aux populations des pays pauvres ou en développement, les réponses se concentrent principalement sur trois types d’acteurs.

Les gouvernements tant ceux des pays riches (17%) que ceux des pays pauvres (15%) d’une part, et les organisations internationale (16%) d’autre part, sont plébiscités pour venir en aide aux populations les plus pauvres.

Vient ensuite le rôle des ONG (7%) ou des citoyens des pays riches (4%) ou des pays pauvres (4%).

Les français sont surtout très nombreux (23%) à ne pas pouvoir répondre à cette question.

Lorsque les français sont interrogés sur la capacité à fournir une aide efficace à destination des pays en développement, ils plébiscitent le rôle des organisations internationales (OMS, Banque mondiale, ONU, etc.).

En second choix, les français estiment que les ONG sont les mieux placées pour venir en aide aux pays pauvres.

Attendre une aide efficace du gouvernement ou des collectivités territoriales, c’est à dire attendre que "le national" soutienne efficacement "l’international" sur les questions de pauvreté dans le monde, n’arrive qu’en troisième position pour les français, après les organisations internationales et les ONG.

Les français sont plus réticents à l’idée d’attendre une aide efficace en provenance des Organisations privées à but lucratif.

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker