Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Pour 65% des français·e·s, la lutte contre les inégalités dans le monde doit être une priorité du G7

Publié le 16 juillet 2019 dans Sondages

Tandis que la question contextualise brièvement ce qu’est le G7, 65% des français·e·s approuvent l’idée que la France se saisisse de cette occasion pour faire de la lutte contre les inégalités dans le monde une priorité. Seul·e·s 8% des français·e·s s’opposeraient à cette initiative.

De façon générale, les inégalités représentent un fort ressort d’adhésion chez les français·e·s, même si, sur cette question, le soutien a tendance à décroitre avec l’âge des répondant·e·s. De ce point de vue, le gouvernement avait en quelque sorte pressenti l’intérêt de l’enjeu dans la mesure où ce thème des inégalités avait été adopté bien avant l’émergence du mouvement des Gilets jaunes en France qui en a fait depuis son cœur de bataille.

Au risque de pondérer ce pourcentage (64%), et même si cette question est évidemment moins consensuelle qu’interroger les français·e·s sur la « paix dans le monde », cette forte adhésion de la part des français·e·s ne représente pas la mesure d’une démarche très engageante d’un point de vue personnel. Il ne s’agit là que d’une proposition indéterminée (la lutte contre les inégalités dans le monde) prise dans le cadre d’une réunion (le G7) dont l’impact identifié est sans doute très relatif en termes de répercussions à l’échelle nationale. Ce qui est sans doute le plus marquant dans ces réponses, c’est le très faible pourcentage des répondant·e·s qui s’opposent (8%), et le pourcentage assez modéré de celles et ceux qui « ni n’approuvent ni ne désapprouvent » (21%).

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Development Engagement Lab visant à mesurer l’évolution des opinions, ressentis, connaissances & comportements sur les enjeux de solidarité internationale et sur les Objectifs de développement durable, dans quatre pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis).


Lire aussi

Baromètre de la solidarité internationale n°5 - Les français·e·s, le G7 et les inégalités dans le monde Retrouvez la méthodologie du projet Development Engagement Lab