Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Covid-19 : les recommandations des ONG sur la santé mondiale à la loupe

Publié le 18 mai 2021 dans Actualités

Au printemps 2021, certains grands sommets internationaux seront l’occasion pour les dirigeants de la planète de prendre des engagements concrets afin de mettre fin à la pandémie de Covid-19 et de prévenir la prochaine.

Le 21 mai 2021, la Commission européenne et la présidence italienne du G20 organisent le Sommet mondial sur la santé. La semaine suivante, du 24 mai au 1 juin, se tiendra l’Assemblée mondiale de la Santé, l’organe décisionnel suprême de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Enfin, du 11 au 13 juin, les dirigeants du G7 se réuniront sous présidence anglaise.

Alors que l’Accélérateur ACT (ACT-A), le dispositif pour assurer un accès équitable aux produits de lutte contre la pandémie de Covid-19 et renforcer les systèmes de santé à travers le monde, ne dispose toujours pas des ressources suffisantes pour atteindre ses objectifs en 2021, de nouveaux engagements sont attendus de la part des gouvernements.

Résumé des recommandations des organisations de la société civile.


Les préconisations des ONG pour le gouvernement français

Un an après le début officiel de la pandémie de Covid-19, le Collectif Santé Mondiale a publié un document de position « pour remédier aux carences de solidarité » dans la lutte contre la pandémie.

Le Collectif Santé Mondiale promeut et défend le financement de la santé mondiale en France. Il rassemble 10 associations françaises engagées en faveur de la santé mondiale : Action Contre la Faim, Action Santé Mondiale, Equipop, Médecins du Monde, ONE, Oxfam, le Planning familial, Sidaction, Solidarité Sida et Solthis.

Le document présente au gouvernement français 10 pistes d’action pour lutter plus efficacement contre la pandémie au niveau mondial :

  • Financer le dispositif ACT-A à la hauteur des moyens de la France, soit 870 millions d’euros supplémentaires
  • Répartir équitablement sa contribution entre les différents piliers d’ACT-A, en particulier en faveur du renforcement des systèmes de santé
  • Rejoindre la plateforme d’échange de connaissances sur les produits Covid-19 (C-TAP) et soutenir la suspension temporaire des accords sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce
  • Redistribuer les doses de vaccins, via le pilier COVAX de ACT-A, afin de respecter le cadre d’allocation pour un accès équitable proposé par l’OMS
  • Faire de l’accès aux droits et à la santé sexuels et reproductifs et de la lutte contre les violences basées sur le genre un aspect à part entière de la réponse à la pandémie
  • Assurer la transparence de l’utilisation des fonds publics et des mécanismes de coopération internationale, notamment les accords passés avec les laboratoires ou les prix négociés
  • Investir dans le renforcement des systèmes de santé publics, en particulier les systèmes de soins primaires et communautaires
  • Lutter contre les impacts indirects de la pandémie sur la santé mondiale (santé sexuelle et reproductive, nutrition, autres épidémies…)
  • Augmenter la part de l’aide publique au développement de la France destinée à la promotion de la santé mondiale (à 15 %, contre 7 % en 2019).
  • Mobiliser davantage de financements innovants (par exemple, la taxe sur les transactions financières, l’IFFIm ou les Droits de tirage spéciaux) pour atteindre l’Objectif de développement durable n°3 : « donner aux individus les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être à tous les âges ».


Les recommandations de la société civile aux pays du G7

Le Civil 7 (C7) est un groupe d’engagement qui rassemble des organisations de la société civile et des acteurs de la solidarité internationale des États membres du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni). En vue du Sommet du G7, le C7 a partagé ses positions et priorités politiques à l’attention du G7.

Dans le cadre de la réponse internationale à la pandémie de Covid-19 :

  • Combler le déficit de financement de ACT-A pour 2021
  • Partager sans délai les doses excédentaires de vaccins afin de vacciner en priorité les personnels de santé et les personnes vulnérables partout dans le monde
  • Ne pas entraver la suspension temporaire des accords sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce
  • Collaborer afin de vacciner 60 % de la population de tous les pays d’ici fin 2021.

Concernant les enjeux de santé mondiale plus globaux :

  • Affecter 0,1 % du revenu national brut à l’aide publique au développement en faveur de la santé et aider les pays à mobiliser 5 % du PIB aux systèmes de santé universels
  • Adopter une approche « une seule santé », reconnaissant que la santé humaine et la santé animale sont interdépendantes et liées à la santé des écosystèmes dans lesquels elles existent, pour la prévention des futures pandémies
  • Affecter prioritairement l’aide publique au développement des pays du G7 au renforcement des systèmes de santé.


Les recommandations de la société civile aux dirigeants mondiaux

Le Réseau d’Action contre la Pandémie (Pandemic Action Network) est composé d’une centaine d’organisations réunies pour aider à mettre fin à la pandémie de Covid-19 et s’assurer que le monde soit préparé à la suivante. Le « 2021 Agenda for Action » présente les recommandations de ces organisations à l’attention des dirigeants mondiaux.

Pour mettre fin à la pandémie de Covid-19 :

  • Financer l’intégralité du dispositif ACT-A
  • S’accorder sur une feuille de route pour parvenir à l’immunité collective (au moins 70 % de la population mondiale) le plus rapidement possible
  • Donner, le plus rapidement possible et via ACT-A, les doses de vaccins excédentaires
  • Effectuer des « échanges de créneaux » avec COVAX pour les commandes de vaccins, permettant au pilier vaccins de ACT-A d’en acheter immédiatement
  • Accélérer la livraison de tests rapides, oxygène médical et équipements de protection personnels aux personnels de santé partout dans le monde.

Pour prévenir l’apparition de la prochaine pandémie :

  • Établir un nouveau mécanisme de financement multilatéral consacré à la préparation et la prévention des futures pandémies
  • Investir dans les capacités mondiales de recherche et de développement de nouveaux outils pour combattre les maladies infectieuses émergentes, sans compromettre le financement de la recherche et de l’innovation sur les maladies existantes
  • Consolider les capacités de surveillance et d’analyse des maladies infectieuses émergentes à l’échelle mondiale et nationale
  • Renforcer les capacités, les institutions et les systèmes mondiaux en matière de pandémies, de sécurité sanitaire et de systèmes de santé résilients, notamment en réformant l’OMS et en renforçant les dispositifs internationaux de préparation et de réponse aux pandémies
  • Promouvoir des initiatives axées sur l’équité et la protection des droits humains dans tous les aspects de la prévention, de la réponse et du recouvrement en cas de pandémie, notamment en accordant une attention particulière aux effets intersectionnels et sexospécifiques des épidémies.



La People’s Vaccine Alliance est une coalition d’organisations de santé, humanitaires et de défense des droits humains préconisant que les vaccins contre la Covid-19 soient fabriqués rapidement et à grande échelle, en tant que bien public mondial, libres de la protection de la propriété intellectuelle et mis gratuitement à la disposition de tous les pays :

  • Assurer le prix raisonnable des vaccins et les mettre gratuitement à disposition des populations
  • Conditionner l’octroi de subventions publiques au partage de toutes les informations et droits de propriété intellectuelle
  • Distribuer équitablement les vaccins entre et au sein des pays
  • Inclure les pays en développement et la société civile dans les décisions affectant la vaccination mondiale.

Lire aussi

Lutte contre la pandémie à Covid-19 – 10 préconisations pour remédier aux carences de solidarité | Collectif Santé Mondiale Pour mieux lutter contre le virus, la France doit financer la solidarité face au Covid-19 | Global Citizen, ONE et le Pandemic Action Network It’s Time to Pandemic-Proof the World : A 2021 Agenda for Action

Documents à télécharger

Communiqué 2021 du C7