Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

ODD : quel portage politique par les ministères en France ?

Publié le 30 décembre 2021 dans Faits et chiffres , modifié le 11 avril 2022

54

C’est le nombre de fois que les Objectifs de développement durable ont été mentionnés par l’Elysée...

Pourtant, la France, à l’instar des autres membres de la communauté internationale, s’est engagée en 2015 à mener des politiques publiques contribuant à l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), une série de 17 objectifs transversaux à atteindre d’ici 2030 pour améliorer le sort des individus et de la planète selon des indicateurs chiffrés, ce, tant à l’échelle domestique qu’à l’international.

Six ans après l’adoption de la feuille de route des Nations Unies et 9 avant l’atteinte programmée des ODD, quel portage politique observons-nous en France ?

En considérant le nombre de références à ces objectifs sur les sites web des ministères comme indicateur de la prise en considération des ODD dans la définition des politiques publiques, on observe un traitement pour le moins inégal, avec une quasi-absence de mise à l’agenda au sommet de l’Etat (Elysée, Matignon) tandis que les ministères de la Transition écologique, des Affaires étrangères et de l’Économie ne manquent pas d’y faire référence.

A noter : le ministère de l’agriculture, bien qu’en charge de lutter contre la faim et pour une agriculture durable demeure une fois encore la lanterne rouge de ce palmarès. Le site web du ministère ne mentionne tout simplement aucune fois l’agenda international promu par 193 nations de par le monde...

Ce déficit de portage politique des Objectifs de développement durable par le gouvernement français interroge d’autant plus que le nouveau gouvernement espagnol vient de nommer pas moins d’un ministre d’Etat et une Secrétaire d’Etat expressément en charge de l’"Agenda 2030" afin de prendre en considération les ODD dans l’ensemble des politiques publiques...

A titre d’exemple, les ministères espagnols font référence aux Objectifs de développement durable de façon beaucoup plus régulière, ce depuis l’élection de Pedro Sanchez à la tête du Gouvernement en 2018. Ce dernier a fait de l’Agenda 2030 une priorité, déclinant les Objectifs de développement durable tant dans la définition des politiques publiques nationales que dans les enceintes internationales où l’Espagne intervient.

Comparaison n’étant pas nécessairement raison, on retiendra que le site de la Moncloa, le bureau du Premier ministre espagnol fait 26 fois plus souvent référence aux Objectifs de développement durable que celui de l’Elysée... traduisant selon toute vraissemblance une différence notoire de portage politique que dans l’hexagone.


Lire aussi

Les Objectifs de développement durable (ODD) : quel portage politique en Espagne ? Les ODD, quel portage politique par les candidats aux élections européennes en France ?

A lire également