Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

Les Objectifs de développement durable en 2021

Publié le 20 septembre 2021 dans Actualités

Les conclusions du rapport l’ONU sur l’impact de la pandémie sur l’Agenda 2030

Publié en juillet dernier, le Rapport sur les Objectifs de développement durable 2021 des Nations unies met en exergue les effets dévastateurs de la pandémie mondiale de Covid-19 sur les populations et la planète en dressant un état des lieux sur chacun des Objectifs de développement durable.

Il consacre également le caractère décisif que revêtiront les mois à venir, afin d’inverser la tendance et de « procéder aux transformations qui s’imposent pour tenir la promesse de réalisation des objectifs de développement durable (ODD) d’ici à 2030 ».


Des années de progrès anéanties

S’ouvrant sur le constat selon lequel la pleine réalisation du programme de développement durable au cours des six dernières années aurait permis une meilleure préparation à la crise actuelle née de la pandémie mondiale de Covid-19, l’avant-propos du Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, António Guterres, dresse le principal bilan de cette évaluation de la réalisation des ODD au cours de l’année écoulée : la crise sanitaire est venue ralentir, voire réduire à néant ou inverser, des décennies de progrès.

Lutte contre l’extrême pauvreté, contre la faim, accès à la santé, éducation, égalité entre les sexes, lutte contre les changements climatiques, la pollution ou défense de la biodiversité, pas un des ODD n’a été épargné.


Des inégalités exacerbées

La pandémie a également mis en évidence et intensifié les inégalités au sein des pays et d’un pays à l’autre. Le rapport démontre que les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables sont davantage exposées au risque d’être infectées par les virus.

Il rappelle de plus que les conséquences économiques et sociales de la crise ont particulièrement affecté les femmes et les filles : « les femmes ont été confrontées à une hausse de la violence conjugale, le mariage d’enfants devrait augmenter après des années de baisse, et le travail domestique non rémunéré et sous-payé repose de plus en plus et de façon disproportionnée sur les femmes et les filles, avec des répercussions sur leurs possibilités d’éducation et de revenu et leur santé ».

L’étude met en outre en lumière les fortes inégalités existant dans la distribution des vaccins : « au 17 juin 2021, pour 100 personnes, environ 68 vaccins étaient administrés en Europe et Amérique du Nord, contre moins de 2 en Afrique subsaharienne ».


La coopération et les ODD : des valeurs et une feuille de route indispensables

Au-delà de leur ampleur, le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales Liu Zhenmin met en avant l’interdépendance des vulnérabilités mises en évidence par la pandémie et appelle à la mise en œuvre de « transformations structurelles (et de) solutions communes guidées par les ODD ». Pour ce dernier, « reconstruire en mieux exige un multilatéralisme efficace et la pleine participation de toutes les sociétés. Cette crise mondiale exige une réponse mondiale unie ».

Le rapport met enfin en avant l’importance que revêtiront les données dans la conduite des efforts de rétablissement. La pandémie a démontré l’importance cruciale de données de qualité, pour permettre la prise de décisions et l’élaboration de politiques et éclairées. Le rapport appel ainsi à ce que des investissement nationaux et internationaux soient réalisés, afin de permettre « d’aller au-devant de la crise et d’engager des réponses plus rapides, d’anticiper les besoins futurs et de concevoir les mesures urgentes qui s’imposent pour réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 ».


Quelques chiffres clés illustrant l’ampleur des effets de la pandémie :

  • Le taux mondial d’extrême pauvreté a augmenté pour la première fois en plus de 20 ans : entre 119 et 124 millions de personnes ont basculé dans l’extrême pauvreté en 2020, soit entre 731 et 751 millions de personnes qui vivent avec moins de 1,9 dollars par jour
  • Environ 90 % des pays signalent toujours une ou plusieurs perturbations des services de santé essentiels
  • Au cours de la prochaine décennie, jusqu’à 10 millions de filles de plus pourraient subir un mariage précoce en raison de la pandémie, rejoignant les 100 millions de filles mariées dans ces conditions
  • La pandémie a entrainé la perte de l’équivalent de 255 millions d’emplois à temps plein (soit 4 fois plus que pendant la crise financière mondiale 2007-2009)
  • Le nombre d’enfants victimes de travail forcé est passé à 160 millions en 2020, soit la première hausse en deux décennies

Les principaux chiffres clés du rapport sont à retrouver sous forme d’infographies déclinées pour chacun des 17 ODD.

Une vidéo en anglais résumant le contenu du rapport est également disponible.





Lire aussi

Next 18 months seen as pivotal in global efforts to reverse punishing pandemic impacts and boost actions to achieve key goals | United Nations Department of Economic and Social Affairs

Documents à télécharger

Rapport sur les objectifs de développement durable 2021 des Nations unies

A lire également