Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Pour un retour de l’Espagne parmi les grands acteurs du développement

Publié le 6 juin 2019

Afin de soutenir le retour de l’Espagne en matière de solidarité internationale et en tant que pourvoyeur d’aide publique au développement, Focus 2030 a lancé, début 2018, un programme ambitieux pour accompagner trois projets complémentaires portés par trois acteurs clés du développement : le Barcelona Institute for Global Health (centre de recherche œuvrant dans le domaine de la santé mondiale), Oxfam Intermón (ONG de développement membre du réseau Oxfam international), et le Real Instituto Elcano (think tank généraliste disposant d’un département de recherche reconnu sur les enjeux Nord/Sud).

Contexte : une diminution de l’aide publique au développement de l’Espagne

Si l’Espagne a enthousiasmé le monde entier par son engagement remarquable en faveur de la coopération internationale au cours de la première décennie des années 2000 (l’aide espagnole passant de 2 milliards de dollars en 2000 à 5,5 milliards de dollars en 2008, avec un investissement important sur l’aide multilatérale en santé), la crise financière de 2008 a conduit à des réductions drastiques de l’aide espagnole et à l’abandon progressif des contributions volontaires aux organisations multilatérales de développement. À partir de 2015, la trajectoire décroissante de l’aide publique au développement (APD) espagnole commence à s’inverser, mais on doit cette augmentation notamment à des allègements de dette concédés en 2016. Malgré la reprise économique et le consensus parlementaire sur la nécessité d’augmenter l’aide, elle n’a toujours pas retrouvé son niveau de 2008, son montant s’élevant en 2017 à 2,6 milliards de dollars soit seulement 0,19% de son RNB.

L’APD espagnole reste bien en deçà de la moyenne de l’ensemble des pays donateurs et l’Espagne n’a pas encore renouvelé le financement d’instruments tels que le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, manquant inexorablement à l’appel quand les besoins de soutien international se font sentir. Pourtant, l’appropriation de l’Agenda 2030 par les institutions espagnoles, la volonté politique renouvelée - du moins dans les discours - d’atteindre l’objectif de 0,4% du RNB dédiée à l’APD, ainsi que le rôle que le gouvernement espagnol entend prendre dans les instances européennes pourraient toutefois inverser cette tendance et faire de l’Espagne un acteur clé du développement international.

Les objectifs du programme de Focus 2030 en Espagne

Ce programme repose sur la coordination assurée par notre consultant, Ernest Aibar, des actions de recherches, communication, mobilisation et plaidoyer menées par nos trois partenaires, le Barcelona Institute for Global Health, Oxfam Intermón et le Real Instituto Elcano, définies conjointement en vue de réaliser trois objectifs spécifiques dès 2018 :

  • Créer les conditions nécessaires pour que l’Espagne tienne ses engagements internationaux en matière de financement du développement. Oxfam Intermón mènera des actions de communication, de sensibilisation et de plaidoyer auprès des citoyens, des médias et des décideurs. Parmi ces actions, la construction d’alliances avec les organisations de la société civile constituera une priorité pour mettre en débat la nécessité d’une aide publique au développement ambitieuse en mesure de répondre aux défis que constituent la réalisation des Objectifs de développement durable.
  • Renforcer la présence et le financement de l’Espagne auprès des grands fonds multilatéraux en santé. ISGlobal mènera des actions de sensibilisation et de plaidoyer pour souligner l’importance pour l’Espagne de contribuer de nouveau aux organisations multilatérales de santé (telles que le Fonds mondial ou Gavi) de manière durable et substantielle, et afin que l’Espagne assume un plus grand leadership dans les politiques relatives à la santé mondiale.
  • Développer et construire de nouveaux « narratifs » sur la nécessité de politiques de développement ambitieuses. L’Institut Elcano mènera une étude scientifique pour travailler sur les liens entre la coopération espagnole et la capacité d’influence de l’Espagne sur la scène internationale. À cette fin, Elcano réalisera des interviews et séminaires pour animer un débat entre universitaires, membres du gouvernement, décideurs et leaders d’opinion afin d’établir de nouveaux récits pour la coopération espagnole.

Ensemble, ces trois projets visent à promouvoir une politique d’aide au développement plus ambitieuse, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, à renforcer les débats et l’appropriation autour de la coopération espagnole, et à valoriser la présence de l’Espagne sur la scène internationale.

Les activités phares du programme en 2018

Au cours de la première année du programme, nos partenaires ont mené de nombreuses activités de communication, sensibilisation et plaidoyer. On retiendra tout particulièrement les faits suivants :

  • ISGlobal a diffusé une série de lettres d’informations et infographies sur les défis de la santé mondiale pour informer les décideurs sur l’importance d’augmenter les efforts de financement.
  • Oxfam Intermón a régulièrement organisé des réunions avec les principaux relais d’opinions pour promouvoir l’importance de la coopération internationale et souligner la nécessité de tenir les engagements internationaux de l’Espagne en faveur de l’aide publique au développement afin d’accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable.
  • L’Institut Elcano a organisé jusqu’à cinq sessions du Groupe de travail sur l’Agenda 2030 qui réunit des membres du gouvernement, des représentants politiques et des experts pour débattre des questions clés de la politique de coopération internationale et discuter de la construction de nouveaux angles d’approche.
  • L’Institut Elcano a publié des notes d’analyse sur les nouveaux discours et « narratifs » sur les enjeux de développement et de solidarité internationale à travers le monde en vue de renouveler la raison d’être de la coopération espagnole.
  • ISGlobal a organisé un voyage au Mozambique avec des membres du Congrès des députés pour visiter les installations du Centre international de santé de Manhiça et montrer l’impact de l’aide espagnole en matière de santé mondiale.
  • Oxfam Intermón a organisé une conférence sur les Objectifs de développement durable au Congrès des députés avec l’UNICEF et le WWF. Plus de 240 personnes et 44 organisations de la société civile ont participé à cet événement dans le but de positionner l’Agenda 2030 du développement durable parmi les principaux défis politiques à relever.
  • Oxfam Intermón a publié le rapport « Realidad de la Ayuda 2018 » qui analyse l’évolution de l’aide publique au développement espagnole au cours des dernières années et identifie les principales tendances budgétaires de cette politique publique.
  • ISGlobal a fourni un appui stratégique et opérationnel à une délégation du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui s’est rendu en Espagne pour rencontrer des membres du gouvernement, des parlementaires et des organisations de la société civile.
  • L’Institut Elcano a organisé le séminaire « Aid Power », à Madrid, pour débattre des liens entre politiques de coopération internationale et influence dans les relations internationales, une rencontre à laquelle ont participé des membres du gouvernement, des représentants de la société civile et des universitaires.

Résultats de la première année

L’action coordonnée de nos partenaires a permis de créer un réseau influent de personnes et d’institutions qui plaident fortement en faveur de la relance de la politique internationale de développement espagnole et pour un retour de l’Espagne auprès des grandes organisations multilatérales. En 2018, ISGlobal, Oxfam Intermón et Elcano ont réalisé plus de 500 entretiens avec des membres du gouvernement, des parlementaires de toutes les couleurs politiques et de nombreux représentants de la société civile. En un an seulement, ils ont tenu plus de cinquante réunions avec des fonctionnaires de la Moncloa (siège du gouvernement espagnol) et du ministère des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération (MAEUEC).

Début 2018, le MAEUEC a approuvé le Plan directeur de la coopération espagnole 2018-2021. Un document salué par nos partenaires dans la mesure où il comprenait certaines de leurs recommendations, telles que l’importance de renforcer l’approche genre dans la politique de développement, d’élaborer une stratégie d’action multilatérale, ou de soutenir le financement des agences sanitaires internationales qui assurent l’accès universel aux médicaments essentiels contre les maladies liées à la pauvreté.

En mars 2018, le Congrès des députés a réaffirmé la nécessité d’augmenter l’aide publique au développement (APD) espagnole à 0,4% du RNB d’ici 2020. De même, tout au long de l’année 2018, différents porte-paroles de la Commission de coopération internationale du Congrès des députés ont plaidé pour que l’Espagne reprenne le financement du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Avec l’arrivée au pouvoir du Président Pedro Sánchez en juin 2018 et le changement de gouvernement qui a suivi, nos partenaires ont intensifié les échanges avec les nouvelles équipes de la Moncloa et du MAEUEC. Une des premières décisions de Pedro Sánchez en tant que président du gouvernement, début juillet 2018, a été la création du Haut Commissaire pour l’Agenda 2030 à la Moncloa. Ce bureau, dirigé par Cristina Gallach, vise à coordonner les efforts de tous les services gouvernementaux afin d’accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable.

En juillet 2018, Oxfam et ISGlobal ont accompagné la délégation espagnole au Forum de haut niveau sur les Objectifs de développement durable qui s’est tenu à New York. Dans le cadre de ce voyage, le ministre des Affaires étrangères Josep Borrell a rappelé, lors d’une réunion avec nos partenaires et des représentants de la société civile, l’engagement du gouvernement d’augmenter son APD à 0,4% du RNB.

En septembre 2018, le Premier ministre a participé à l’Assemblée générale des Nations unies où il a confirmé l’engagement de l’Espagne en faveur du multilatéralisme, de l’Agenda 2030 et de l’égalité des sexes dans le monde. Un groupe important de membres de la nouvelle administration, de représentants de partis politiques et d’universitaires du monde du développement de différents pays se sont réunis au siège de l’Institut Elcano en octobre 2018 pour discuter des liens entre la politique de développement et le rayonnement politique international.

Quelques mois plus tard, le gouvernement espagnol a approuvé le projet de loi de finances pour 2019, envisageant une augmentation de 13% de l’aide espagnole par rapport à l’année précédente.

Focus 2030 poursuivra l’exercice de coordination de ce programme en 2019 en lien avec nos partenaires qui se sont fixés deux objectifs : sensibiliser le plus grand nombre et tout particulièrement les décideurs sur les grands enjeux du développement et susciter un retour de l’Espagne dans les grands instruments multilatéraux.