Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Baromètre de la solidarité internationale n°5

Publié le 9 juillet 2019 dans Sondages

Les français·e·s, le G7 et les inégalités dans le monde

Focus 2030 publie son 5ème Baromètre de la solidarité internationale intitulé « Les Français·e·s, le G7 et les inégalités dans le monde » à télécharger ici.

Esquisser les contours du G7, un événement politique que 58% des Français·e·s prétendent connaître, suppose de formuler quelques chiffres, comme une manière d’évaluer l’importance que prêtent les Français·e·s aux enjeux à l’agenda du Sommet des chef·fe·s d’État qui aura lieu à Biarritz du 24 au 26 août 2019.

Rassemblant sept pays parmi les plus riches du monde (France, Allemagne, Canada, États-Unis, Italie, Japon et Royaume-Uni), le « groupe des 7 » concentre à lui seul 45% du PIB mondial (39 000 milliards de dollars), représente 56% des exportations d’armes dans le monde et concentre 25% des gaz à effet de serre, alors qu’il ne représente que 10% de la population mondiale.

Cette année, et comme en écho à ces disparités, la France a décidé de faire de cet événement une opportunité pour lutter contre les inégalités à l’échelle du monde : inégalités de destin, environnementales, Nord-Sud… À l’agenda officiel de ce Sommet, figure tout particulièrement la lutte contre les inégalités de genre qui s’inscrit dans la volonté affichée de la France d’opter pour une « diplomatie féministe », une approche largement soutenue par 64% des français·e·s.

En amont de cette rencontre internationale et sachant que les Français·e·s n’ignorent pas les grands défis mondiaux abondamment débattus dans l’espace public et à la question des inégalités portée haut et fort par les mouvements sociaux et les ONG, il n’est pas inutile de sonder ce qu’elles·ils savent, ce qu’elles·ils attendent, les priorités qu’elles·ils évaluent, aussi bien que les illusions qu’elles·ils ont ou n’ont pas, à l’égard de ce qui se prépare au G7 sous présidence française.

C’est l’objet de ce nouveau Baromètre de la solidarité internationale. On y observe que 65% des Français·e·s souhaitent que le G7 s’engage à lutter contre les « inégalités dans le monde », à l’instar des vœux formulés par la présidence de la République française, hôte de cette réunion. On y mesure que les français·e·s ne semblent pas dupes quant à une relative insouciance des décideurs politiques à agir. À ce sujet, si leurs attentes sont ambitieuses, leurs espoirs sont assez vains. On y remarque, qu’outre la lutte contre le terrorisme (et les tueries de masse), les français·e·s identifient les changements climatiques et la taxation des multinationales comme des priorités à ne pas décevoir.

Enfin, les Français·e·s expriment qu’elles·ils sont nombreux·ses à vouloir utiliser leurs bulletins de vote lors d’élections politiques, pour encourager les décideurs qui sauraient répondre efficacement aux inégalités à l’échelle du monde. Ce qui peut également se lire comme une volonté de sanctionner dans les urnes les décideurs qui se montreraient indifférents ou incapables de résoudre cette question.

Les enjeux étant posés, le G7 n’a plus qu’à se dérouler. Voyons si le travail de la société civile combiné aux volontés politiques publiquement affichées saura apporter, de façon pragmatique, des résultats « sonnants et trébuchants » susceptibles de répondre aux défis identifiés à l’échelle de la planète, mais aussi aux attentes et aux points de vue citoyens observés dans ce Baromètre.


Lire aussi

Note d’analyse n°13 : Le G7 et les politiques de développement

Documents à télécharger

Baromètre de la solidarité internationale n°5 : Les Français·e·s, le G7 et les inégalités dans le monde International Development Barometer n°5 : French views on G7 and inequality