Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

La (mé)connaissance des Objectifs de développement durable par les français

Publié le 19 juillet 2019 dans Sondages

9% français prétendent savoir ce que sont les « objectifs de développement durable des Nations unies » contre 60% qui ne savent pas (réponses cumulées "non" et "je ne sais pas").

Ce taux de "connaissance" s’élève à 17% lorsque la mention "Nations Unies" n’est pas précisée. C’est dire le biais induit dans la formulation, et par extension, dans la communication autour des Objectifs de développement durable (ODD). Il est probable que les ODD sont largement confondus, dans l’esprit des français, avec tout ce qui se rapporte au développement durable d’un point de vue écologique, tandis que le véritable engagement des 17 ODD spécifiquement décidé aux Nations unies est nettement moins connu.

32% des français pensent connaitre les objectifs de développement durable sans bien savoir ce que c’est.

Ces deux chiffres (soit 43% des français) incluent les citoyens qui associent les ODD avec tout autre préoccupation écologique lié au « développement durable ».

Le niveau d’éducation s’avère particulièrement discriminant quand on mesure la connaissance des Objectifs de développement chez les français. Moins de 1% des français sans diplôme savent ce que c’est, contre 19% des répondants au moins titulaires d’un Bac+5.

Quel que soit la compréhension de ce que sont véritablement les ODD, leur connaissance ou méconnaissance semblé également corrélée aux préférences électorales. 7% des électeurs de Marine Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 déclarent connaitre les ODD, contre 13% pour les électeurs de Benoit Hamon ou d’Emmanuel Macron.

Quoi qu’il en soit, sur une question interrogeant les connaissances, la variable la plus discriminante est sans doute le niveau d’éducation, ce qui, en écho avec l’électorat du Rassemblement national, peut expliquer le moindre intérêt porté aux ODD par les électeurs de Marine Le Pen.

Le profil des français les mieux informés sur les ODD se définit ainsi : un homme jeune (moins de 35 ans) titulaire d’un Bac+2 minimum, électeur du centre (Emmanuel Macron) ou de gauche (Benoit Hamon).

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker