Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

Gavi, l’Alliance du vaccin : baisser le prix des vaccins pour les pays les plus pauvres

Publié le 2 juin 2021 dans Décryptages

Gavi, l’Alliance du vaccin est un partenariat public-privé fondé en 2000 visant à garantir l’accès aux vaccins aux populations des pays les plus pauvres en encourageant une baisse des prix des vaccins via des mécanismes de solidarité internationale. En effet, à la fin des années 1990, les programmes internationaux d’immunisation faisaient face à une stagnation, entraînée par une défaillance des marchés : tandis que de nouveaux vaccins performants devenaient disponibles dans les pays les plus riches, les pays en développement n’avaient pas les moyens de les financer, avec des effets désastreux sur la santé des populations.

Gavi (Global Alliance for Vaccines and Immunizations) vise à accélérer l’accès aux vaccins, en particulier pour les enfants, en « façonnant » les marchés de produits vaccinaux, afin qu’ils répondent aux besoins des pays à faible revenu via un approvisionnement fiable, cohérent et abordable. Gavi a également pour objectifs de renforcer les systèmes de santé pour accroître l’équité en matière d’immunisation, et d’améliorer la durabilité des programmes de vaccination.

Basée à Genève, Gavi soutient aujourd’hui l’accès de 77 pays à des vaccins contre 17 maladies infectieuses, et travaille avec 17 fabricants produisant les vaccins dont elle a besoin (dont 11 en Afrique, en Asie et en Amérique latine). Elle assure la vaccination de près d’un enfant sur deux dans le monde.


Fonctionnement

Gavi finance des programmes de vaccination dans les pays où vivent la majorité des enfants non vaccinés dans le monde. Elle participe également au renforcement des systèmes de santé pour un accès universel aux vaccins.

Gavi est née d’un partenariat entre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui apporte ses connaissances scientifiques, l’UNICEF, premier acheteur et fournisseur mondial de vaccins destinés aux pays en développement, la Banque mondiale, qui apporte son savoir-faire financier, et la Fondation Bill & Melinda Gates.

Dans chacun des pays soutenu par Gavi, ce sont les gouvernements qui dirigent les activités, en collaboration avec les bureaux régionaux et pays de l’OMS. Les gouvernements identifient leurs besoins en vaccins, cofinancent et mettent en place leurs programmes de vaccination. Les organisations de la société civile assurent une partie des services de vaccination, participent au renforcement des systèmes de santé et à la formation du personnel, et soutiennent la logistique. Les instituts de recherche étudient sur des bases factuelles l’impact des programmes de vaccination.

Le modèle de financement repose sur un cofinancement public-privé, à parts égales dans un premier temps, avec pour finalité la prise en charge complète des programmes de vaccination par les gouvernements au fur et à mesure de leur degré de développement.

Pour mener à bien ses activités, Gavi dispose de quatre sources de financements :

  • Les contributions directes de la part de gouvernements donateurs et de fondations
  • Le Fonds de contrepartie de Gavi (Gavi Matching Fund), un mécanisme de contrepartie philanthropique permettant à des organisations privées de verser une somme qui sera complétée à la même hauteur par l’un des partenaires de Gavi (actuellement, la Fondation Bill & Melinda Gates et le gouvernement des Pays-Bas)
  • La Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm), un mécanisme permettant de transformer les promesses de don des gouvernements en ressources de trésorerie immédiatement disponibles, via l’émission d’obligations sur les marchés des capitaux
  • La Garantie de marché (AMC) concernant les vaccins antipneumococciques, un mécanisme mis en place afin d’inciter les fabricants à accélérer le développement et la fabrication de vaccins contre le pneumocoque en garantissant l’achat et les prix de ceux-ci une fois mis au point, et les rendant disponibles à des prix réduits pour les pays à faible revenu.


Impact sur les enjeux de santé mondiale

Entre 2000 et 2019, le soutien de Gavi a permis de vacciner plus de 822 millions d’enfants dans 77 pays, évitant environ 14 millions de décès. Fin 2019, 16 pays avaient commencé à financer eux-mêmes l’intégralité de leurs programmes de vaccination.

Il est estimé que pour chaque dollar investi dans les vaccins dans les pays bénéficiant du soutien de Gavi, 54 dollars d’économies sont réalisées grâce au double impact de la prévention des maladies et des avantages sociétaux découlant d’une vie plus longue et plus saine.

Grâce aux efforts de façonnage du marché, le coût de la vaccination complète pour un enfant – comprenant notamment les 11 vaccins recommandés par l’OMS – coûte aujourd’hui 28 dollars dans les pays soutenus par Gavi contre environ 1 100 dollars aux États-Unis.


Actualités

Pour la période 2021-2025, Gavi a pour objectifs d’atteindre 300 millions d’enfants supplémentaires et de préserver la vie de 7 à 8 millions de vies supplémentaires. À ces fins, le Sommet mondial sur la vaccination du 4 juin 2020 a permis à Gavi de mobiliser 8,8 milliards de dollars de la part de 31 gouvernements et 8 fondations, dépassant son objectif de 7,4 milliards pour la période.


Réponse à la crise sanitaire de Covid-19

Gavi est également l’une des organisations co-organisatrices de l’Accélérateur ACT. Elle coordonne, avec Cepi, le pilier Covax, qui a pour ambition de vacciner près de 30 % de la population mondiale d’ici fin 2021.

Le sommet mondial sur la vaccination de juin 2020 a marqué le lancement de la garantie de marché (AMC) Covax de Gavi, un nouvel instrument de financement innovant pour faciliter l’accès des pays à revenu faible et intermédiaire au vaccin contre la Covid-19. L’AMC Covax vise à inciter les entreprises pharmaceutiques à produire 1,8 milliards de doses de vaccins et à garantir leur disponibilité pour 92 pays à faible revenu d’ici fin 2021.

Pour atteindre son objectif, l’AMC Covax a reçu, depuis le Sommet de l’AMC Covax organisé par le gouvernement du Japon et Gavi le 2 juin 2021, des promesses de financement à hauteur de 9,6 milliards USD, au-delà de l’objectif initial.


Lire aussi

Financement de la lutte contre la pandémie de Covid-19 dans le monde : qui joue le jeu ? | Focus 2030 Covid-19 et solidarité internationale : où suivre les enjeux en temps réel ? | Focus 2030

Documents à télécharger

Plan d’investissement 2021-2025 | Gavi

A lire également