Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

Législatives 2022 : les acteurs de la solidarité internationale mobilisés

Publié le 17 juin 2022 dans Actualités

À l’approche des élections législatives, de nombreuses ONG interpellent les candidat·e·s et les citoyen·ne·s sur la manière dont la France devrait prendre part à la résolution des grands défis planétaires durant le prochain quinquennat.

 

À l’aube de l’élection des 577 députés qui siègeront au palais Bourbon, de nombreuses organisations de la société civile se mobilisent pour faire entendre leurs voix et appellent les futur·es député·es à agir en faveur de l’aide publique au développement, l’égalité femmes-hommes à l’échelle du monde et la lutte contre les dérèglements climatiques.

Après l’élection présidentielle, de nombreuses ONG ont rappelé aux candidat·e·s aux élections législatives que la France s’est engagée, en adoptant les Objectifs de développement durable (ODD), à combattre la pauvreté, les inégalités et les dérèglements climatiques d’ici 2030.

Tout en incitant les Français·es à se mobiliser et à se rendre aux urnes les 12 et 19 juin 2022, un certain nombre d’ONG ont analysé les programmes des principaux partis et ont présenté leurs recommandations à l’attention des futur·es élu·es.


Pour des député·e·s en faveur de la solidarité internationale :

  • Coordination SUD, la Coordination nationale des ONG françaises, propose ainsi une analyse synthétique de l’action des groupes parlementaires sur trois lois d’importance pour le champ de la solidarité internationale. Coordination SUD présente par ailleurs un ensemble de positions pour la prochaine législature et rappelle quels groupes parlementaires ont été les plus actifs pour se saisir des propositions émises à l’occasion des débats qui ont entouré la Loi d’orientation et de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales, la Loi sur le respect des principes républicains et les projets de loi de finances.
  • En vidéo, Oxfam fait le point sur les combats prioritaires à mener pour les 5 ans à venir. En matière de solidarité internationale, trois actions concrètes méritent une attention particulière : consacrer 0,7% de la richesse nationale de la France à la solidarité internationale d’ici 2025, renforcer la taxe sur les transactions financières et s’assurer que l’aide internationale réduise bel et bien les inégalités.
  • Les jeunes ambassadeurs et ambassadrices de ONE France sont allé·e·s à la rencontre des futur·e·s député·e·s pour les inviter à signer leur résolution en matière de lutte contre les inégalités mondiales.

 

Les associations appellent au vote :

  • Oxfam France et Greenpeace France ont lancé un appel au vote, auquel se sont associées 12 autres organisations, à destination des jeunes électeurs et électrices avec, avec pour mot d’ordre, « Ne sous-estimons pas notre influence : Pour le climat, contre les injustices et la précarité, aux législatives, je vote ».

 

Pour un quinquennat écologique :

  • Notre Affaire à Tous propose un nombre de ressources et d’outils, à destination des citoyens, des journalistes, des partenaires associatifs et des candidates et candidats aux législatives, mettant en lumière l’ampleur des chantiers écologiques auxquels les futur·e·s député·e·s français·e·s seront confronté·e·s.
  • ParlemenTerre avec l’association Agir pour l’Environnement propose un classement exhaustif des actions des députés pour préserver la planète sur une base de 17 votes qui se sont tenus les 5 dernières années.
  • La Coalition Eau a analysé les programmes politiques pour identifier la place qu’ils accordent aux droits à l’eau et l’assainissement, en France et à l’échelle internationale.

 

L’égalité femmes-hommes au cœur des législatives :

 

Celles et ceux qui siègeront à l’Assemblée nationale auront un rôle crucial à jouer pour impulser une action internationale de la France en accord avec l’ampleur des défis mondiaux à relever ces cinq prochaines années. En 2027, viendra le temps du bilan. Douze années après son adoption, et alors que trois ans seulement nous sépareront de l’arrivée à échéance de l’Agenda 2030, la France aura-t-elle pleinement contribué à l’essor d’une dynamique internationale permettant l’atteinte des Objectifs de développement durable ?

 

 

 


Lire aussi

#Présidentielle2022 et solidarité internationale : quel rôle pour la France dans le monde ? Bilan, perspectives et recommandations | Focus 2030

A lire également