Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Les problèmes économiques et sanitaires dans les pays défavorisés : une fatalité pour les femmes ?

Publié le 14 décembre 2018 dans Sondages

Pour 60% des français, il parait évident que les femmes et les filles des pays défavorisés sont plus susceptibles que les hommes et les garçons de faire face à une mauvaise situation économique et sanitaire. Seuls 8% des français s’opposent à cette opinion dominante.

Ces chiffres traduisent le constat ici en France, que les femmes et les filles des pays défavorisés sont moins chanceuses ou moins protégées que leurs homologues masculins. Et ce, dans des proportions si importantes qu’elles semblent dessiner une situation évidente qui ressemble à une fatalité. L’inégalité de genre face aux problématiques du quotidien dans les pays les plus pauvres est reconnue comme un fait avéré qui ne suscite aucun doute.

Les femmes sont un peu plus nombreuses que les hommes à partager cette opinion.

Cette inégalité est davantage reconnue par les moins de 25 ans à hauteur de 60%, ou par les plus de 50 ans à hauteur de 69%, tandis que les âges intermédiaires sont plus rétifs devant ce constat d’inégalité et surtout plus nombreux à se ranger derrière les réponses « je ne sais pas » et « ni d’accord ni pas d’accord ».

Les sympathisants de droite sont également moins nombreux que les sympathisants du centre et de gauche pour souligner cette inégalité de situation entre les hommes et les femmes devant des problématiques économiques ou sanitaires.

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker Baromètre de la Solidarité Internationale n°3 - Perception des français sur l’égalité entre les sexes, en France et dans les pays en développement