Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

Qui sont ces Français·es qui font des dons aux ONG de solidarité internationale ?

Publié le 28 septembre 2020

Le Development Engagement Lab mesure deux fois par an la générosité des Français en matière de solidarité internationale, à travers les dons qu’ils font, le cas échéant, à des ONG internationales engagées pour lutter contre la pauvreté dans les pays en développement.

Il s’avère qu’en fonction des périodes de l’année, la proportion de Français déclarant faire un don, est plutôt stable, allant de 17% en juin 2020 (réponses obtenues après le confinement dû à la pandémie de Covid-19) à 23% en janvier 2020.

Ce pourcentage plutôt élevé suggère d’interroger la manière dont les répondants ont compris la question posée. Peut-être doit supposer qu’il s’agit là d’une réponse déclarative reflétant l’action d’avoir donné de l’argent à n’importe quelle organisation caritative ou à une ONG (internationale ou pas), au-delà même de ce qui relève d’un acte de générosité relatifs aux enjeux de pauvreté dans le monde et de développement.

En regardant de plus près pour savoir qui sont ces donateurs qui déclarent spontanément avoir fait acte de générosité ces 12 derniers mois, on s’aperçoit que les Français les plus généreux susceptibles de contribuer financièrement à une ONG de lutte contre la pauvreté dans les pays en développement sont :
- les plus jeunes, femmes ou hommes confondus, soit les répondants adultes de moins de 35 ans,
- les répondants dont le niveau d’étude est élevé, et de façon corrélative (ou conjuguée), les répondants disposant d’un revenu annuel supérieur à 60000€,
- les sympathisants de gauche et du centre.

De façon proportionnelle, à l’inverse, le profil de ceux qui déclarent ne pas avoir donné à ces ONG sont les électeurs de Marine Le Pen au 1er tour des élections présidentielles (90%) ou se déclarant très à droite (93%), les répondants âgés de 35 à 54 ans (82%), dont le niveau de diplôme n’excède pas le brevet des collèges (84%) et les répondants gagnant entre 40000€ et 59999€ annuels (85%).

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Development Engagement Lab visant à mesurer l’évolution des opinions, ressentis, connaissances & comportements sur les enjeux de solidarité internationale et sur les Objectifs de développement durable, dans quatre pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis).