Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

16% des français ont déjà contacté leurs parlementaires par les réseaux sociaux sur les questions de développement

Publié le 1er août 2018 dans Sondages

A l’échelle nationale, seuls 16% des français ont déjà contacté leurs élus par le biais des réseaux sociaux à propos des questions de pauvreté dans le monde.

Chez les jeunes de 18 à 24 ans, ce pourcentage s’élève à 23%. La pratique des nouvelles techniques de communication est donc déterminante sur ce type d’activisme.

On retrouve également les mêmes proportions (22%) chez les sympathisants de gauche.

L’association des deux cibles (sympathies de gauche + jeunesse) offre la meilleure représentation de la cible des citoyens susceptibles d’exprimer leurs opinions aux élus à propos des questions de développement.

Les femmes apparaissent plus rétives que les hommes à cette pratique.

Lorsque les français sont interrogés sur leur pratique consistant à contacter leurs élus à propos des questions de développement, mais selon des techniques plus traditionnelles (hors réseaux sociaux), on retrouve la même pratique à l’échelle nationale : seuls 16 % prétendent l’avoir déjà fait.
En revanche, les résultats apparaissent plus linéaires quels que soient les âges, le sexe ou les orientations politiques.

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker

Documents à télécharger

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker