Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

Les modes d’engagement des Français·e·s sur la pauvreté dans le monde

L’engagement des français en matière de solidarité internationale est évalué en agrégeant un certain nombre de comportements que nous avons mesurés. Dans le projet Aid Attitudes Tracker, les français sont interrogés sur l’occurrence et/ou la fréquence de certaines actions. Par exemple :

  • "Vous avez donné de l’argent à une organisation spécialisée sur la question"
  • "Vous avez récolté de l’argent en demandant des dons auprès d’autres personnes pour une cause dans laquelle vous êtes impliqué (comme une organisation caritative, ou un voyage)"
  • "Vous avez été bénévole en France, au sein d’une organisation spécialisée sur la question"
  • "Vous avez été bénévole à l’étranger, au sein d’une organisation spécialisée sur la question"
  • "Vous avez acheté des produits/services ou boycotté des produits/services liés à la question"
  • "Vous avez organisé ou aidé à créer une communauté spécialisée sur la question, que ce soit en ligne ou non"
  • "Vous avez contacté un parlementaire (député, sénateur) ou un autre élu en ligne, en cliquant sur une pétition ou via Twitter, Facebook ou un autre réseau social."
  • "Vous avez participé à une marche, un rassemblement, une occupation ou un autre évènement de grande ampleur sur la question"
  • .../...

L’agrégation statistique de ces comportements en fonction de leur fréquence, a permis de définir cinq catégories d’engagement des français en matière de solidarité internationale :

  • Totalement désengagé
  • Peu engagé
  • Informé
  • Moyennement engagé
  • Très engagé

C’est à partir de cette "grille de lecture" que sont analysées un certain nombre d’opinions, dans le but de mesurer l’importance de l’engagement, si modeste soit-il, dans la fabrication des opinions ou des connaissances en matière de solidarité internationale.