Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

L’efficacité de l’aide publique au développement jugée par les français

Publié le 23 juillet 2018 dans Sondages

Les français jugent sévèrement l’efficacité de l’aide publique au développement (APD).
Seul 4% des français estiment l’APD efficace contre 38% pour qui l’APD est inefficace.

Avant tout, l’APD est mal connue en France. La proportion des français susceptibles d’évaluer la somme dédiée à l’APD chaque année est dérisoire. 58% des français n’ont pas d’opinion (ne sais pas) ou pas d’avis tranché (ni efficace ni pas efficace) pour juger de l’efficacité de l’aide publique au développement versée par la France aux pays les plus pauvres.

Parallèlement, on observe depuis 2013 que les français sont progressivement de plus en plus nombreux à déclarer être en faveur d’une augmentation de l’aide.

8% des hommes et des femmes pensent que l’APD est efficace, tandis que l’inefficacité de l’APD est plus fréquemment pointée par les hommes (42%) que par les femmes (33%). Ces dernières étant aussi plus nombreuses à reconnaitre "ne pas savoir".

La foi dans l’efficacité de l’APD semble décroitre progressivement avec l’âge. L’orientation politique est un discriminant majeur quant aux opinions déclarées sur l’efficacité de l’aide. Les sympathisants du centre sont les plus nombreux à avoir une opinion d’une part et à reconnaitre que l’APD est efficace (13%) d’autre part. Ils sont aussi les moins nombreux à penser l’aide inefficace. Les sympathisants de gauche et de droite sont peu nombreux à reconnaitre l’efficacité de l’aide, tandis que l’inefficacité de l’aide est particulièrement observée par les sympathisants de droite.

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker

A lire également