Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

L’efficacité de l’aide publique au développement jugée par les français

Publié le 20 avril 2022 dans Sondages

En partenariat avec l’University College London (UCL) et l’Université de Birmingham, Focus 2030 mène un programme de recherche-action destiné à analyser les perceptions, attitudes, comportements et ressentis des citoyens sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays : France, Allemagne, États-Unis et Royaume-Uni.

Intitulé Development Engagement Lab (DEL), ce projet vise à alimenter en données chiffrées les acteurs du développement (ONG, fondations, think tanks, ministères, institutions publiques, organisations internationales) afin de leur permettre de mieux saisir les attentes citoyennes pour mettre en œuvre leurs activités de communication, de mobilisation et de plaidoyer. Les résultats présentés ci-dessous sont issus d’un sondage administré par l’institut YouGov auprès d’un échantillon représentatif de la population française adulte de 1055 personnes. Marge d’erreur retenue : ±2%.

Interrogés depuis 2013 dans le cadre du projet de recherche Aid Attitudes Tracker (AAT) puis à partir de 2019 dans le cadre du projet de recherche Development Engagement Lab (DEL), on remarque que les Français·es jugent sévèrement l’efficacité de l’aide publique au développement (APD). À peine 13% d’entre eux estiment l’APD efficace, contre 22% pour qui elle est inefficace. Chaque année, ces pourcentages sont relativement stables quelle que soit la vague d’enquête.

Avant tout, il faut garder à l’esprit que l’APD est mal connue en France. En l’occurrence, 45% des Français·es ne sauraient dire si l’APD est efficace ou non, un pourcentage associé aux 20% qui ne savent pas répondre à cette question.

Parallèlement, on observe depuis 2013 que les Français sont de plus en plus nombreux à déclarer être en faveur d’une augmentation de l’aide.

Paradoxalement, le point de vue des Français à propos de « l’efficacité » de l’APD ne varie pas véritablement au gré de paramètres socio-démographiques tels que l’âge, le genre, ou le niveau d’études ou l’orientation politique.

En revanche, le point de vue des Français à propos de « l’inefficacit »é est plus flagrante chez les sympathisants de droite (+6 points de pourcentage par rapport aux sympathisants de gauche) et chez les Français âgés de plus de 35 ans.

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Development Engagement Lab. Information et méthodologie disponible ici.

Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker

A lire également