Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
fr    

La pauvreté dans le monde : une préoccupation à géométrie variable selon qu’on est français, allemand, britannique ou américain

Publié le 20 décembre 2018 dans Sondages

La préoccupation des citoyens français, allemands, britanniques et américains à propos de la pauvreté dans le monde est similaire.

Les ressentis français et britanniques sont extrêmement proches tant en termes de préoccupation que de non préoccupation. Ce qui change à la marge, c’est le pourcentage de "je ne sais pas".

49% des allemands se disent préoccupés par la pauvreté dans le monde, soit un peu plus que les français (46%), les britanniques (47%) et les américains (43%).

A quelque chose près (la marge d’erreur de ce sondage étant de ± 2%), les américains se distinguent un peu des trois autres pays tant sur le ressenti de préoccupation (43%) que sur l’incapacité à répondre à cette question (9%).

On peut cependant remarquer que les ressortissants de ces quatre pays industrialisés éprouvent le même ressenti à l’égard de la situation des pays pauvres. Ce ressenti ne dit pas une "responsabilité" mais souligne le fait que les citoyens de ces quatre pays dits "riches" ne sont pas indifférents à la situation des populations dans les pays les plus pauvres. Le terrain sur lequel s’exerce les campagnes de sensibilisation à l’égard du développement est donc pratiquement le même en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Ces données sont issues de notre sondage réalisé par l’Institut YouGov et piloté par l’équipe de recherche du University College London et de l’Université de Birmingham dans le cadre du projet Aid Attitudes Tracker qui mesure l’évolution des opinions et comportements sur les enjeux de solidarité internationale dans quatre pays.


Lire aussi

Retrouvez la méthodologie du projet Aid Attitudes Tracker