Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

Les enjeux urgents pour l’avenir des pays en développement vus par les espagnols

Publié le 16 janvier 2019 dans Sondages

Sélectionnés à partir de trois choix parmi une série de priorités proposées, la croissance économique-emploi-égalité sociale (45%), l’éducation (38%), la santé (34%), la paix et la sécurité (33%), l’eau & l’assainissement (32%), représentent, pour les espagnols, les cinq enjeux les plus urgents pour l’avenir des pays en développement.

Les espagnols sont beaucoup plus nombreux (45%) que la moyenne des pays européens (23%) à retenir les enjeux économiques (croissance, emploi & égalité sociale) comme priorité.

Les espagnols sont beaucoup moins nombreux (20%) que la moyenne des pays européens (26%) à retenir la sécurité alimentaire et l’agriculture comme une priorité pour venir en aide aux pays pauvres.

Pour autant, sur la santé, l’éducation, l’accès à l’eau, la démocratie & les droits de l’homme, les opinions des espagnols sont plutôt dans la moyenne des autres citoyens européens.

Les espagnols sont cependant un peu plus nombreux (10%) que le reste de leurs homologues européens (7%) pour souligner que l’égalité des sexes fait partie des urgences en matière de développement.

Les questions alimentaires sont plus importantes pour les chômeurs et les femmes/hommes au foyer, tandis que les étudiants plébiscitent la santé. Les retraités, les sympathisants de droite et les habitants de la région de Madrid se sont particulièrement montrés préoccupés par la croissance économique & l’emploi.

L’éducation représente une priorité pour les jeunes de moins de 25 ans, les étudiants, les professions indépendantes, les habitants de Madrid et les cadres.

La démocratie & les droits de l’homme suggèrent peu d’intérêt chez les habitants de la région de Madrid (17%) en comparaison avec ceux de la région Nord (Aragon, Navarre, Pays Basque - 39%), les cadres directeurs (35%) et les employés (33%).

Chez les espagnols, l’orientation politique n’apparait pas comme un discriminant majeur dans le classement des urgences pour venir en aide aux pays en développement, sinon que les sympathisants de droite sont plus motivés par les enjeux économiques alors que les sympathisants de gauche notent un intérêt plus marqué pour les enjeux d’éducation.

Malgré tout, ces différences ventilées par catégories socio-démographiques reposent sur un panel réduit, soit 1035 répondants parfois répartis en neuf catégories. La prudence incite donc à prendre ces pourcentages avec précaution et à ne s’attacher qu’aux écarts les plus importants.

Des enjeux perçus comme secondaires ne figurent pas sur le graphique. Il s’agit des enjeux relatifs au :

  • développement urbain & démographie urbaine < 9%
  • migration et accueil des réfugiés < 10%
  • commerce < 5%
  • énergie < 3%
  • autres/"je ne sais pas" < 1%

Enquête en ligne réalisée par TNS opinion & social pour le compte de la Commission européenne - Direction générale de la coopération internationale et du développement.
Cette enquête a également été coordonnée par la direction générale de la communication de la Commission européenne.
Eurobaromètre spécial 476 - vague EB89.3. Enquête menée entre le 21 juin et le 6 juillet 2018. Publiée en septembre 2018.
L’enquête est basée sur les réponses 27732 personnes couvrant les 28 pays et représentant la population adulte de chacun des pays, soit 1035 personnes en Espagne. Source : ec.europa.eu