Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

Rapport Goalkeepers 2022 : faut-il changer d’approche pour atteindre les Objectifs de développement durable ?

Publié le 13 septembre 2022 dans Actualités

Comme chaque année depuis 2017, la Fondation Bill & Melinda Gates a rendu public son rapport Goalkeepers, qui dresse un état des lieux de l’avancée de la communauté internationale et de la planète vers l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) que les États Membres des Nations unies ont adopté en 2015.

L’édition 2022 du rapport fait écho au rapport du PNUD sur le développement humain paru la semaine dernière : concluant qu’au rythme des progrès actuels, nous n’atteindrons pas les Objectifs de développement durable à leur échéance.

Le constat dressé est sans appel : il faudrait que les progrès soient cinq fois plus rapides pour espérer atteindre la plupart des objectifs en 2030 - ce, sans même tenir compte de l’impact de la pandémie de Covid-19 ni de la guerre en Ukraine et de leurs conséquences en cascade.

 

Malgré les revers importants constatés depuis la pandémie de Covid-19, le rapport souligne l’existence de solutions, et appelle les responsables politiques à se mobiliser avant qu’il ne soit trop tard.

Au sein du rapport Bill Gates et Melinda French Gates signent deux tribunes, suggérant comment un changement d’approche pourrait résoudre deux défis contemporains : la sécurité alimentaire (ODD 2) et l’égalité de genre (ODD 5). Les auteur·e·s rappellent également les progrès réalisés dans la lutte contre l’épidémie de VIH/sida (ODD 3) - une baisse de près de 60 % du nombre de décès annuels entre 2000 et 2020 - comme un exemple de ce qui peut se produire lorsque la communauté internationale investit dans des solutions à long terme et des approches innovantes

Où en est la planète de la réalisation des Objectifs de développement durable ?

En partenariat avec l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), le rapport Goalkeepers 2022 pointe les progrès accomplis à ce jour en matière de lutte mondiale contre la pauvreté, de sécurité alimentaire, de santé mondiale ou encore d’égalité des genres. Il présente une estimation de la trajectoire que le monde pourrait emprunter jusqu’en 2030 selon différents scénarii… sans toutefois qu’aucun ne mène à la cible visée.

Ainsi, en matière de bonne santé et bien-être (ODD 3), le monde ne parviendra pas, au rythme actuel, à « mettre fin à l’épidémie de sida, à la tuberculose et au paludisme » (extrait de la cible 3.3). Dans le cas de la première, 1,5 million de personnes ont été nouvellement infectées par le VIH en 2021, soit une proportion de 0,19 pour 1 000 personnes. D’après les projections du rapport, elle s’élèvera toujours à 0,18 en 2030, contre les 0,02 visés par l’Agenda 2030.

Source : Fondation Bill & Melinda Gates, Rapport Goalkeepers 2022.



Le constat n’est pas différent pour l’accès à la contraception. En 2021, 78 % des femmes ont vu leurs besoins en contraception satisfaits par des méthodes modernes. Soit, au rythme actuel, la même proportion qu’en 2030, au lieu des 100 % envisagés dans l’Agenda 2030.

Source : Fondation Bill & Melinda Gates, Rapport Goalkeepers 2022.

Explorer les données du rapport

Consultez ces tableaux en version interactive pour 18 indicateurs des ODD 1 à 6 et 8 sur le site de la Fondation Bill & Melinda Gates.

 


Lire aussi

Rapport sur le développement humain 2022 : quand l’impact des crises multiples met en péril les progrès dans 90% des pays

Documents à télécharger

Rapport sur le développement humain 2022 : quand l’impact des crises multiples met en péril les progrès dans 90% des pays Rapport Goalkeepers 2022