Focus 2030
Abonnez-vous à la newsletter  |  fr  |   | 
   

Focus sur les organisations de santé mondiale

À quelle hauteur la santé est-elle financée dans le monde pour atteindre l’Objectif de développement durable n°3 ?

La question concernant l’action de la communauté internationale en faveur de la santé est aujourd’hui au cœur des débats dans la réponse à la crise pandémique du COVID19.

Le rôle de l’Organisation mondiale de la santé est aujourd’hui scruté par l’ensemble de la planète. Quotidiennement, gouvernements, ONG, journalistes et désormais les citoyens eux-mêmes suivent avec attention les conférences quotidiennes de l’OMS sur l’évolution de la pandémie à travers le monde et les réponses à y apporter.

La suspension du financement de l’OMS par les États-Unis, premier pays donateur de l’organisation, alors même que ce pays devenait l’épicentre de l’épidémie a suscité de nombreux commentaires.

Alors que des questions légitimes émergent sur l’efficacité des réponses apportées par la communauté internationale, Focus 2030 a souhaité dresser une photographie du paysage des organisations internationales qui ont pour mandat de soutenir l’accès à la santé des populations à l’échelle de la planète et rappeler le niveau d’engagement, notamment financier, des États auprès de ces organisations.

En 2015, l’ensemble de la communauté internationale s’est en effet engagée à mobiliser les moyens nécessaires et adopter des politiques publiques concourant à faciliter, entre autres mesures, l’accès à la santé pour toutes et tous d’ici 2030, en adoptant 17 Objectifs de développement durable. En adoptant l’Agenda 2030, ce sont donc 193 États qui ont souscrit à l’idée de tout mettre en œuvre pour ne laisser personne de côté en réduisant durablement la pauvreté, les inégalités, l’impact des activités humaines sur la biodiversité, l’environnement, le climat mais également en facilitant l’égal accès aux droits sociaux, dont l’accès universel à l’éducation et à la santé.

Ainsi, le 3ème Objectif de développement durable vise précisément à « donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges ». Cet objectif se décline autour de 13 « cibles » ou sous-objectifs visant notamment à réduire la mortalité néo-natale, infantile, maternelle, mettre fin à l’épidémie de sida, à la tuberculose, au paludisme, faciliter l’accès à la planification familiale ou encore « renforcer les moyens dont disposent tous les pays, en particulier les pays en développement en matière d’alerte rapide, de réduction des risques et de gestion des risques sanitaires nationaux et mondiaux ».

Si l’ensemble des objectifs doivent être atteints par l’action des gouvernements à l’échelle locale et nationale, la mise en œuvre de cette feuille de route nécessite par essence un renforcement des actions de coopération internationale sur chacun de ces enjeux. C’est à ce titre que nous avons souhaité identifier si la communauté internationale avait été jusqu’alors à la hauteur des enjeux.

Vous pourrez bientôt retrouver dans cette rubrique des fiches de synthèse sur les principales organisations de santé mondiale et les financements qui leur sont alloués.